• +33 6 56 67 11 33
  • cdilorenzo1p@gmail.com
Qu’est ce que l’état d’hypnose ?
  • L’hypnose est en fait un état naturel que chacun d’entre nous expérimente sans même s’en rendre compte, plusieurs fois par jour. Par exemple, lors d’un trajet en voiture quand votre attention se focalise et que vous gardez votre vigilance et la conscience de votre environnement en totalité. Ou lorsque vous lisez et votre esprit et vos idées voyagent, ou lors d’un séance de sport ou vous êtes très concentré sur votre corps, votre effort. Il s’agit d’un état de conscience modifié qui a été prouvé scientifiquement. En effet, grâce à l’imagerie par résonance magnétique effectuée sur des personnes placées en état d’hypnose, « deux circuits cérébraux sont activés de façon concomitante : celui de l’absorption de l’attention et celui de la détente » (Antoine BIOY – Docteur en psychologie, responsable scientifique de l’Institut Français d’Hypnose- « Hypnose et douleur : où en est-on ? »
  • Ainsi, l’état de conscience modifiée n’est pas un état de sommeil mais un état de veille durant lequel, la personne accompagnée voit ses repères spatio-temporels modifiés (la notion du temps est différente qu’en état d’éveil, c’est la distorsion temporelle). Cet état lui procure un état de détente lié à la dissociation. Un état de rêverie qui lui permet de freiner le processus d’intellectualisation laissant la possibilité de retrouver ses ressources parfois mises de côté par des croyances acquises durant sa vie. La personne est plus sensible aux suggestions positives et indirectes faites par l’hypnopraticien qui aura fait l’étude approfondie et personnalisée, avec elle, de la problématique et de l’objectif à atteindre durant l’accompagnement.
L’hypnothérapie à quoi cela sert ?
  • L’hypnothérapie permet d’accompagner les personnes dans des problématiques ayant parfois une origine profonde. Ces problématiques peuvent être liées à des freins que chacun d’entre nous peut se mettre. Mais aussi à des croyances limitantes acquises par l’occasion de notre vécu, de nos expériences passées, de notre culture ou notre environnement. L’hypnothérapie permet d’agir sur le subconscient, siège de l’apprentissage, de la mémoire, de nos comportements. L’hypnothérapie relation d’aide permet de travailler sur ces freins. Il y a plusieurs courants dans la pratique de l’hypnothérapie, utilisés en relation d’aide. On peut distinguer le courrant classique qui utilise des suggestions directes, elle est plus directive. La méthode ériksonienne est la plus utilisée, elle utilise des «outils » tels que les suggestions indirectes, la confusion, laissant la possibilité à la personne s’inscrire totalement dans le changement qu’elle souhaite et en la rendant actrice de « son changement». Il y a également l’hypnothérapie conversationnelle. L’état de conscience est également modifié par les échanges menés d’une certaine manière par le praticien, mais moins profondément. Ainsi, plusieurs raisons peuvent amener une personne à choisir l’hypnothérapie : manque de confiance et d’estime de soi, perfectionnisme sur-contrôle, peurs, culpabilité, colère, stress au travail, troubles du sommeil, problèmes scolaires, d’apprentissage, préparation aux examens, coaching professionnel, améliorer ses relations avec autrui, avec soi-même, arrêt du tabac.
  • Existe aussi l’hypnothérapie médicale : hypnosédation utilisée en chirurgie en complément d’une anesthésie médicamenteuse ou non. Et l’hypno-analgésie qui est utilisée pour lutter contre la douleur aigue ou chronique. Elle permet d’appuyer des traitements médicaments notamment dans des pathologies lourdes.
  • Et enfin l’hypnose spectacle qui n’a aucune autre finalité que le divertissement. Lorsque vous prendrez contact avec le praticien, vos échanges permettront déjà au praticien, de vous informer si l’hypnothérapie est appropriée ou s’il y a nécessité de consulter un professionnel de santé voire un médecin. Le praticien peut vous demander également un avis médical avant d’entreprendre un accompagnement en hypnothérapie relation d’aide.
Quel est le rôle du praticien en hypnothérapie ?
  • Il doit se positionner comme un professionnel de la relation avant tout. Il n’est pas un guérisseur ou un magicien. Il doit vous informer sur la pratique de l’hypnose, son but, le déroulement du travail et ce dès le premier contact. Il orientera la personne d'abord vers un professionel de santé avant de débuter un suivi, si nécessaire.

    Il doit se positionner comme un professionnel de la relation avant tout. Il n’est pas un guérisseur ou un magicien. Il doit vous informer sur la pratique de l’hypnothérapie, son but, le déroulement du suivi et ce dès le premier contact.
    Il se positionne comme un guide de montagne mais respectant votre potentialité et en vous rendant autonome.
  • Il n’établit pas de diagnostic et ne prescrit aucun traitement. Il ne demandera jamais de stopper un traitement prescrit pas un médecin. Il doit le secret professionnel.
  • "Je ne suis ni médecin, ni psychiatre. Je ne fais donc pas de diagnostics, ne soigne pas et ne guéris pas. Les séances sont réalisées dans le cadre d’un accompagnement et de démarche de solutions à l’exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire. Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant."
Est-ce que je vais être démuni (e) de mon libre arbitre dans cet état ?
  • Non, vous garderez votre libre arbitre tout le temps. En état modifié de conscience, vous gardez et vous agirez en fonction de votre système de valeurs. Vous ne ferez pas ou vous ne direz pas, quelque chose contre votre propre gré.
L’hypnothérapie fonctionne t’elle avec tout le monde ?
  • L’état modifié de conscience est un état naturel, accessible à tout le monde. Chacun d’entre nous l’expérimente plusieurs fois par jour. Cette pratique néanmoins demande un plein consentement de la personne et une adhésion à cet outil. La motivation est également un facteur déterminant. Parfois il peut être plus long à une personne de se relaxer et d’être réceptive et de s’inscrire pleinement dans un travail de développement personnel. Et cela est variable d’un individu à un autre. Dans ces cas, l’hypnopraticien utilise des méthodes de relaxation plus progressives et plusieurs séances sont nécessaires avant de débuter le travail d’accompagnement vers l’objectif. Il se peut aussi que l’accompagnement en hypnothérapie n’est pas forcément ce qui vous permettra de réaliser votre objectif ou . Dans ce cas, le praticien en hypnose aura le professionnalisme de vous en informer, de discuter avec vous sur ce point et peut être de vous parler d’autres types de suivis avec d’autres professionnels de santé ou de l’accompagnement.
Quelle est la durée d’une séance ?
  • La durée d'une séance peut varier de 45 mionutes à 2 heures. Lors du premier rendez-vous la séance peut aller jusqu'a 1h30 afin de bien cerner votre demande et de poser un objectif pertinent a des problematiques. Le temps des séances suivantes est d'envrion d'1h.
  • Concernant l’arrêt du tabac, le suivi proposé comprend une première séance d’une durée d’une heure trente à deux heures et d’une deuxième séance d’une heure environ. La première séance permet de faire l’état des lieux de vos habitudes liées à la consommation tabagique ainsi que la définition des objectifs personnalisés poursuivis, concernant la décision d’arrêt du tabac et de votre projection de « l’après » arrêt du tabac. La deuxième séance a lieu entre 10 à 15 jours après la première séance. Elle permet de faire un bilan sur le temps passé en tant que non fumeur. Nous travaillons sur le renforcement de votre objectif et sur les freins encore restant pour atteindre pleinement l’objectif d’être un non fumeur. Cette séance renforce les ancrages positifs à être un non fumeur serein. Il est possible également que vous souhaitiez travailler sur d’autres problématiques. A ce moment là, un accompagnement supplémentaire peut vous être proposé si vous convenez de l’utilité de celui-ci pour vous.
Comment se déroule une séance ?
  • Concernant l’arrêt du tabac, le suivi proposé comprend une première séance d’une durée d’une heure trente à deux heures et d’une deuxième séance d’une heure environ. La première séance permet de faire l’état des lieux de vos habitudes liées à la consommation tabagique ainsi que la définition des objectifs personnalisés poursuivis, concernant la décision d’arrêt du tabac et de votre projection de « l’après » arrêt du tabac. Une fois cette phase réalisée, la séance se poursuit avec le travail en état de conscience modifiée à proprement parlé. Vous serez installé (e) en état de conscience modifiée et grâce aux éléments évoqués dans la première phase, le travail est réalisé de manière personnalisée et de manière à prendre en compte tous les éléments pertinents pour atteindre votre objectif de changement. La fin du travail comprend également une phase d’apprentissage de l’auto-hypnose. En effet l’auto-hypnose est indispensable à faire entre deux séances et à chaque fois que vous en ressentirez le besoin. Elle renforce le travail fait en séance et vous rend surtout autonome dans votre changement et ce toute votre vie, dès que vous en aurez l’utilité. La séance se termine par une sortie de cet état et un débriefing. Nous reparlons encore de l’auto-hypnose qu’il est conseillé vivement de faire afin que vous repartiez avec toutes les clefs de la réussite en main !
  • La deuxième séance a lieu entre 10 à 15 jours après la première séance. Elle permet de faire un bilan sur le temps passé en tant que non fumeur. Nous travaillons sur le renforcement de votre objectif et sur les freins encore restant pour atteindre pleinement l’objectif d’être un non fumeur. Cette séance renforce les ancrages positifs à être un non fumeur serein. Il est possible également que vous souhaitiez travailler sur d’autres problématiques. A ce moment là, un accompagnement supplémentaire peut vous être proposé si vous convenez de l’utilité de celui-ci pour vous.
  • Pour l’accompagnement en hypnothérapie relation d’aide sur plusieurs séances, la première séance permet de bien cerner votre demande et de poser un objectif pertinent à votre problématique. Elle peut durer jusqu’à une heure trente. Cette première séance est fondamentale dans le suivi, elle n’est pas forcément accompagnée d’une entrée formelle en état de conscience modifiée mais plutôt avec une méthode conversationnelle. Durant les séances suivantes, nous débutons par un briefing pendant lequel vous pourrez parler de votre vécu, ce que vous constatez depuis la séance précédente, des ajustements dans votre objectif peuvent se faire, en fonction de votre cheminement personnel. Ensuite vous serez installé (e) dans un état de conscience modifiée et le travail suggestif se fait toujours en prenant en compte votre évolution dans votre cheminement. La séance se termine par un renforcement de l’apprentissage de l’auto-hypnose, la sortie de cet état et un moment de débriefing.
L’hypnothérapie est-elle dangereuse ?
  • Elle agit sur l’état de conscience de la personne. Elle doit donc être pratiquée avec prudence par un praticien formé, de préférence par un professionnel de santé formé à la psychopathologie.
    De même, l’accompagnement en hypnothérapie ne se substitue pas à un suivi médical ni à un traitement médicamenteux prescrit médicalement. Lors des premiers échanges avec le praticien, celui-ci vous informera s’il y a la nécessité de consulter en premier lieu un médecin, avant d’envisager un accompagnement en hypnothérapie.
  • "Je ne suis ni médecin, ni psychiatre. Je ne fais donc pas de diagnostics, ne soigne pas et ne guéris pas. Les séances sont réalisées dans le cadre d’un accompagnement et de démarche de solutions à l’exclusion de tout objectif médical (ou paramédical) et ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis médical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire. Seul un médecin est habilité à poser des diagnostics, prescrire, modifier ou supprimer tout traitement médical. Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant."
Combien faut-il de séances ?
  • Cela dépend de votre problématique. Néanmoins pour l’accompagnement hypnothérapie relation d’aide, le suivi pour une même problématique n’excèdera pas 7 à 10 séances maximum. Parfois 2 à 5 séances peuvent suffire. En effet, l’accompagnement favorise l’autonomie. Il vous permet de surmonter des difficultés à un moment de votre vie et surtout de vous donner les outils pour être autonome. L’idée est que vous puissiez retrouver vos ressources intérieures qui vous permettront dorénavant d’être votre soignant et d’envisager les difficultés comme surmontables grâce à vous même.
  • Certaines problématiques comme l’arrêt de tabac lorsqu’il n’est pas accompagné d’autres problématiques nécessitent 2 séances.
  • Vous êtes libre à tout moment de suspendre l’accompagnement si vous le décidez. Vous restez maître de votre changement, de votre accompagnement.
Peut-on s’auto-hypnotiser ?

    Oui, grâce à plusieurs méthodes ou outils, vous avez la possibilité d’entrer dans cet état de conscience modifié, d’extrême concentration. Cet apprentissage vous est proposé systématiquement par le praticien. Lors d’un accompagnement sur plusieurs séances, cet apprentissage intervient dès la deuxième séance et lors d’un accompagnement pour l’arrêt du tabac, dès la première séance.
    Plusieurs méthodes ou outils peuvent être utilisés, votre hypnopraticien vous proposera une méthode qui lui semblera adaptée pour vous. Et ceci en tenant compte de vos habitudes, de votre contexte, de votre personnalité. Cette méthode est validée avec vous afin que vous puissiez la mettre en pratique pendant quelques secondes à quelques minutes et ce plusieurs fois par jour.
    Le but recherché est de poursuivre les bienfaits du travail sous hypnose entre deux séances. Le praticien définira la ou les suggestions, à vous dire, en état d’auto-hypnose. C’est un facteur de réussite dans l’atteinte de votre objectif de changement.
    Si toutefois, il vous est difficile de parvenir à réaliser l’auto-hypnose les premiers temps, soyez rassuré (e) car il est toujours possible de renforcer cet apprentissage lors des séances. L’apprentissage se fait en état de conscience modifiée et il est reprit lors de débriefing à la fin de la séance.
    L’auto-hypnose est un excellent moyen de faire face à un état de stress ou au trac, avant de passer des examens par exemple. C’est un bénéfice qui vous servira aussi longtemps que vous le souhaitez.